Le pentagramme

Partager !

pouvoir du pentagramme

Le pentagramme est une complexité en soi, tant ce symbole a traversé les âges et fut utilisé de tout temps pour signifier différente choses.

On l’appelle pentagramme (cinq lettres), pentalpha (cinq a), pentangle ou pentagone (cinq angle), pentacle ou encore “nœud sans fin”.

L’usage du pentagramme date d’aussi loin que 3.600 avant J.C par les mésopotamiens et, suivant les lieux géographiques ou il était utilisé, signifiait “corps céleste”, “direction” ou encore comme symbole des quatre directions.

Chez les hébreux, le pentagramme fut le symbole de Jérusalem, et fut appelé souvent, le sceau de Salomon.

Le pentagramme, aux alentours du 4ème siècle avant JC, était utilisé comme sceau de la ville de Jérusalem en plaçant les lettres YRSLM autour du pentagramme.

On retrouve cette association du pentagramme dans le Testament de Salomon.

Ce signe était également liés au notion de “vérité” et aux cinq livre de la Torah, c’est-à-dire la loi, et que les juifs helléniste du 1er siècle avant JC nommèrent le “pentateuque”.

Dans la Grèce antique, le pentalpha, était le symbole des pythagoriciens (5ème siècle avant JC), symbole de la perfection humaine, de la providence, de la justice et de l’équilibre, il l’associé à Hygie la déesse de la santé, dont les lettres était placé autour du pentagramme.

Le pentagramme était relié au nombre d’or et à la divine proportion qu’il contient en lui.

Platon l’associait au dodécaèdre, son cinquième solide, comportant douze face pentagonale, qu’Aristote associa plus tard avec le cinquième élément l’éther mais que Platon associait avec le tout et dont il disait :

“le dieu utilisé pour arranger les constellations sur tout le ciel”, remarque qui nous rappel l’utilisation de cette forme par les romains comme dés à douze face en utilisant les constellations du ciel.

On retrouve le pentagramme sur les monnaies de différents pays et de différentes époques, des étrusques, des gaulois, des mérovingiens ainsi que dans le sceau de l’empereur Constantin (vers 312).

Au moyen-âge, le pentagramme avait une très grande réputation, utilisé comme marque par les maçons et parfois mis à l’entrée des maisons, des portes et des fenêtres, particulièrement en Allemagne ou il était appelée “Drudenfuss” (pied de la Drude), une sorcière qui pouvait se changer en brume et pénétrer les pièces fermées pour aspirer la vie des dormeurs imprudents

Comme beaucoup de symbole il fut également repris par la chrétienté en particulier en relation avec les cinq plaies du christ qu’on représentait dans un pentagramme.

A lla renaissance, le pentagramme deviendra également le symbole de l’homme qui à cinq doigts à chaque main et à chaque pied, cinq sens pour explorer le monde, cinq type d’ouverture corporelle, et cinq extrémités

Agrippa, dans la Philosophie occulte (1510) symbolise d’ailleurs l’homme à l’aide d’un pentagramme entouré des cinq planète, image que l’on retrouve également dans l’homme de Vitruve (1492) de Leonard De Vinci.

On peut noter qu’à ce moment de l’Histoire, le pentagramme acquiert un “sens”, désormais pointe vers le haut il symbolise l’homme, et les auteurs ésotérique qui se succéderont à partir de cette période, l’associeront avec le “microcosme”.

Protection des pierres précieuses ou semi-précieuses.
Qu'est-ce qu'un pantacle?